La communication gratuite

Le mirage de la communication gratuite ou à bas prix

À l’ère où l’Internet et les réseaux sociaux laissent miroiter la possibilité de réaliser l’ensemble de ses actions de communication sans investir, la tentation est grande de vouloir tout produire soi-même. Surtout si notre entreprise est de très petite taille. Normal. Toute entreprise cherche à augmenter sa rentabilité et à limiter ses dépenses.

Êtes-vous de ceux qui croient qu’il est aujourd’hui tout à fait possible de se lancer en créant soi-même ses cartes professionnelles? Qu’un site Web professionnel peut être réalisé pour trois fois rien? Attention! Si on peut mettre en place des outils novateurs à coût raisonnable, il faut tout de même se donner les moyens de ses ambitions et prévoir un budget minimal pour bâtir une marque solide.

Le logo : une signature qui se distingue

« Créer un logo? Facile, direz-vous. Suffit de trouver une jolie police de caractères et une image qui représente notre secteur d’affaires, puis le tour est joué! Et pourquoi ne pas utiliser l’un de ces outils en ligne qui concoctent des logos à peu de frais? »


Trop beau pour être vrai. Le logo, c’est plus qu’une petite image qu’on appose ici et là sur nos documents. C’est une signature. C’est l’assise sur laquelle vous bâtirez une marque forte.


Pour forger une identité qui soit propre à votre entreprise, il faut mettre de l’avant plusieurs compétences :

  • Des compétences en marketing, pour faire une analyse juste de votre marché et déterminer l’orientation à prendre pour façonner une identité qui correspond à la mission de l’entreprise, qui séduira sa clientèle cible.
  • Des compétences créatives, pour imaginer de toutes pièces un logo à la fois distinctif, novateur, attrayant et qui perdurera;
  • Des compétences en graphisme, pour rendre un produit de qualité, avec les outils les plus appropriés, en vue d’un résultat de calibre professionnel;

Qui voudrait investir du temps et des sommes, même minimes, pour devoir tout recommencer après quelque temps, parce que son logo ne reflète pas l’image voulue et nuit à la croissance et à la notoriété de l’entreprise? Qui veut voir ses clients potentiels se tourner vers un concurrent parce que l’image de ce dernier, plus professionnelle, suscite une plus grande confiance? Autant se donner des bases solides.

Budget minimum à prévoir : 4 500 $.

Carte de visite : la marque que vous laissez

Plus que jamais, il est facile de créer une carte professionnelle et de la faire imprimer par l’entremise d’un service en ligne. Le hic? Les solutions proposées sont beaucoup plus coûteuses qu’il n’y paraît. D’abord, parce que les frais de livraison sont souvent faramineux. Ensuite, parce que des milliers d’internautes recourent à ce type de service et utilisent les mêmes grilles graphiques, les mêmes images, les mêmes couleurs. Vos prospects auront une impression de réchauffé, de déjà vu. Pas facile de sortir du lot avec des images accessibles à tous!

En vous tournant vers un professionnel, vous obtiendrez une carte unique et en cohérence avec votre image de marque. Vous aurez alors accès à un univers de possibilités : papiers et cartons de différentes textures, couleurs, agencements, encres spéciales, etc. Des options que les services en ligne n’offrent pas. Vous auriez tort de vous en priver, puisque votre carte professionnelle, c’est la marque que vous laissez derrière vous lors de vos actions de démarchage. Ces dernières exigent tellement de temps et d’énergie, ne ruinez pas tous vos efforts en présentant une carte de piètre qualité. Faites bonne figure jusqu’à la fin!

Investissement à prévoir : 1 000 $.

Site Web : plus qu’une vitrine

Gratuites, les communications Web? Rien n’est moins sûr! Primo, pour démontrer le sérieux de votre entreprise, vous devrez payer un nom de domaine ainsi qu’un hébergement fiable.

Secundo, si vous vous tournez vers des plateformes de conception de sites Web en ligne, vous devrez à tout le moins opter pour un abonnement payant afin d’éviter de diffuser une version de votre propre site avec des publicités qui ne sont pas les vôtres. Vous aurez alors accès à différents thèmes, que tous peuvent se partager, mais resterez toujours limité quant aux possibilités de personnaliser le tout.

Tertio, supposons que vous optiez pour un site WordPress, une plateforme souple et peu coûteuse. Vous pourrez en réaliser une partie par vous-même, pour autant que vous ayez des connaissances minimales en programmation Web ou que vous disposiez d’assez de temps pour progresser par essais et erreurs. Pour vous démarquer, vous devrez probablement :

  • Investir dans un thème que vous pourrez ensuite personnaliser;
  • Acheter certaines extensions qui répondront davantage à vos besoins : formulaires à remplir, réseaux sociaux, automatisation, outil de recherche, etc. Et en la matière, il faut s’y connaître : les extensions gratuites ne sont pas toutes égales sur le plan de la qualité, tandis que pour tirer le meilleur des extensions payantes, vous devrez trouver la configuration optimale.

Si vous vous y connaissez peu, vous aurez tout avantage à recruter un professionnel qui saura démarrer votre projet du bon pied, selon les règles de l’art. Il sera attentif aux questions de SEO au moment de programmer, portera attention à l’expérience utilisateur, règlera les petits bogues susceptibles d’irriter les internautes. Il le fera mieux et plus vite.


 

conception-packaging

Et qui dit Web dit textes. Des textes mal construits, mal adaptés au Web, des fautes ou des phrases difficiles à lire suffisent à ternir votre image. Une bonne raison pour en confier la rédaction ou, minimalement, la révision, à un expert.

Par ailleurs, pour vous lancer et faire connaître votre nouveau site Web et votre entreprise, vous investirez à coup sûr dans l’achat de mots-clés avec Adwords, le tout associé à un SEO fort. Or, pour tirer son épingle du jeu dans l’infiniment grand que représente la webosphère, il faut s’y connaître. À moins que vous en sachiez long sur le sujet ou que vous soyez prêt à consacrer des heures de lecture pour mieux connaître le domaine, vous envisagerez aussi de confier le travail à un spécialiste.

Enfin, si vous vous lancez dans le commerce en ligne, vous devriez prévoir un budget supplémentaire, question d’installer un module de paiement bien adapté.

Investissement à prévoir : de 10 000 à 50 000 $.

Réseaux sociaux : constance et pertinence

« Créer un compte sur Facebook, Linkedin ou Twitter est gratuit. Il suffit ensuite d’alimenter le tout. Du temps, voilà tout ce qu’il me faut. » Tout cela est vrai. En théorie. Par contre, vous devrez possiblement allonger quelques dollars pour vous prévaloir d’un abonnement payant, afin de profiter des fonctionnalités que proposent ces plateformes. Et puisque ses interventions seront constamment diluées dans la masse de messages qui y circulent, votre entreprise voudra peut-être acheter de la publicité. Ultimement, vous aurez recours à un gestionnaire de communauté, parce que ce type d’activité requiert du temps, beaucoup de temps. Tôt ou tard, vous en manquerez et n’aurez d’autre choix que de déléguer.

Vous envisagez d’alimenter un blogue? Beau projet en perspective. Sachez qu’à l’heure du marketing de contenu, vous devrez mettre en ligne des textes utiles, du contenu pertinent, à valeur ajoutée pour vos clients. C’est un art en soi qui demande de la recherche, de la constance, et une plume impeccable. Avez-vous le temps et la compétence nécessaires?

Investissement à prévoir : un minimum de 500 $ / mois

Ce n’est que le début

Évidemment, chaque entreprise est unique et cherche à se hisser en tête de peloton. C’est pourquoi vous devrez bonifier votre stratégie avec d’autres outils, selon le marché que vous visez, selon les objectifs que vous voulez atteindre. Pour prendre une longueur d’avance sur vos concurrents, vous chercherez toujours l’initiative qui vise droit dans le mille, celle qui vous révèlera sous votre meilleur jour, mais surtout celle qui consolidera l’image de marque pour laquelle vous aurez investi temps et argent.

Viennent alors en renfort :

  • Un stand pour pouvoir prendre part à différentes foires ou salons
  • L’envoi postal publicitaire
  • Le réseautage et l’adhésion à différents groupes et associations
  • Et pour vous soutenir dans tous ces cas : l’impression de dépliants, de brochures, de feuillets, d’objets promotionnels…

S’entourer des meilleurs


Souvenez-vous qu’à offre égale, un client se tournera à coup sûr vers la marque qui le séduit et qui lui « parle » davantage.


C’est pourquoi vous gagnerez toujours à investir dans des outils de qualité professionnelle, reflet de votre solidité, de votre expertise et de votre savoir-faire.

Dans le magnifique univers de la communication, les faux pas peuvent coûter bien cher, en temps et en argent. Mieux vaut prévoir un budget réaliste, s’entourer des bonnes personnes et faire les choses au mieux dès le départ. Parce qu’ici comme ailleurs, vous n’aurez qu’une seule chance de faire une bonne première impression.


Ces articles pourraient vous intéresser…

marketing-authentique-brand

Le marketing authentique

Pour plusieurs, le marketing n’est rien de plus qu’une façon de vendre à tout prix, et ce, parfois par l’entremise d’arguments plus ou moins fondés. Lire l’article sur le marketing authentique >>

branding

Le cœur de la marque

L’époque où la marque d’une entreprise se limitait à un joli logo et à un slogan est bel et bien révolue. Aujourd’hui, la marque procure une expérience. Lire l’article sur le coeur de la marque >>

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Share on Pinterest
Restez informé, inscrivez-vous à l’infolettres'abonner
Christian St-Pierre
Christian St-Pierre
Vice-président, ventes et marketing
Contactez-moi