La « Star Stratégie », une technique publicitaire qui a fait ses preuves.

L’utilisation d’une vedette dans une campagne de publicité déclenche auprès des consommateurs un désir d’imitation.

Une vedette possède en effet une aura qui rassure et convainc. Elle ajoute une dimension affective aux caractéristiques fonctionnelles du produit. En lui accolant une célébrité, elle personnifie le produit, lui conférant du charisme, du caractère, du style et un attrait humain afin de correspondre aux valeurs par lesquelles l’acheteur aimera se reconnaitre.

Je bois, donc je suis… George Clooney !

nespresso

Pour booster votre communication, utilisez une «star» !

Une personnalité, un sportif, un acteur, un politicien… des vedettes, il y en a pour tous les goûts et tous les types de produits !

Elles contribuent à mousser les ventes, ou encore la notoriété, de café, montre, parfum, poulet, vêtements, bonne cause, alléluia!

Vous aussi pouvez utiliser ce capital de notoriété disponible, pour en faire profiter votre marque. Il suffit de trouver la personnalité qui vous représentera bien.

Voici quelques bons coups publicitaires utilisant les vedettes :

star-advertising-4

star-advertising-1

star-advertising-10

star-advertising-11

star-advertising-2

star-advertising-8

star-advertising-5

star-advertising-12

star-advertising-9

star-advertising-7

star-advertising-6

star-advertising-3

Marque employeur

Savoir convaincre dans la course aux meilleurs talents.

Votre organisation est-elle confrontée à une pénurie de main-d’œuvre? Vit-elle des difficultés à recruter et à retenir les meilleurs éléments parmi son personnel? Si tel est le cas, elle aurait sans aucun doute avantage à se doter d’une marque employeur forte.

Sans positionnement stratégique, même dans une perspective de recrutement, point de salut! Quelles étapes franchir pour établir une marque employeur forte? Comment attirer l’attention de candidats et d’employés qui sauront propulser l’entreprise pour lui faire prendre une longueur d’avance? On vous met sur la piste!

Dur, dur de recruter!

Le marché du travail a bien changé depuis la dernière décennie. À preuve, seulement 7 entreprises sur 10 arrivent à recruter les candidats idéaux pour combler les postes disponibles. Et du côté des employés déjà en poste? Le portrait n’est guère plus reluisant. On dit que seule la moitié d’entre eux entretient un véritable sentiment d’appartenance à l’égard leur entreprise, soit 30 {9672180301d00aca2e89fe96925d92ddc51cd9f38c72d03667c208cec041e374} de moins qu’en 2004. Les autres? Prêts à aller voir ailleurs si l’herbe est plus verte. Plus encore, 1 employé sur 3 envisage sérieusement de changer d’employeur. Voilà qui suscite de grands enjeux pour les organisations.

1 employé sur 3 envisage sérieusement de changer d’employeur. Voilà qui suscite de grands enjeux pour les organisations.

Oui, à coup sûr, on assiste actuellement à une redistribution des forces sur le marché du travail. Plus que jamais, les travailleurs qualifiés peuvent se permettre de choisir leur employeur. Leur attention se tournera alors inévitablement vers les entreprises qui savent se distinguer et qui répondent à leurs valeurs et à leurs aspirations.

La marque employeur : un outil pour sortir du lot

Faire parler d’elles. Mettre de l’avant leur caractère distinctif. Leur culture propre. Sortir de la mêlée. Voilà le lot de toutes les entreprises soucieuses de conserver leurs meilleurs employés et d’attirer une relève compétente. Lorsqu’il s’agit d’acquisition de talents, toutes s’accordent en effet sur la pertinence de s’appuyer sur une marque employeur puissante. Or, force est de constater que la marque employeur n’est pas toujours utilisée de façon optimale. Souvent, les entreprises ne se différencient pas assez les unes des autres, ni sur le plan de la forme, ni sur celui du contenu. Elles ne parviennent pas à se définir clairement et n’obtiennent malheureusement pas l’écho qu’elles recherchent.

Les entreprises elles-mêmes reconnaissent que des lacunes persistent sur le plan stratégique. Voici un tour d’horizon des causes évoquées :

– 84 {9672180301d00aca2e89fe96925d92ddc51cd9f38c72d03667c208cec041e374} – Les collaborateurs ne comprennent pas la marque employeur de leur entreprise.
– 70 {9672180301d00aca2e89fe96925d92ddc51cd9f38c72d03667c208cec041e374} – La marque employeur ne se distingue pas suffisamment de celle des concurrents.
– 65 {9672180301d00aca2e89fe96925d92ddc51cd9f38c72d03667c208cec041e374} – Les entreprises ne peuvent pas s’appuyer sur une marque claire et bien définie.
– 46 {9672180301d00aca2e89fe96925d92ddc51cd9f38c72d03667c208cec041e374} – Les entreprises ne sont pas connues et ne sont pas perçues comme un employeur attractif.

Bâtir sur l’image de marque

La marque employeur se développe à partir du positionnement de l’entreprise, ce pilier sur lequel s’appuient la création des contenus et la définition des canaux de communication. Plus encore, elle en dépend directement. En fait, elle correspond au positionnement stratégique d’une entreprise comme employeur attractif et unique, dans un contexte concurrentiel, pour un public cible défini.

C’est donc dire que la communication de l’employeur rejoint la communication de la marque. L’image de marque – celle qu’elle projette à l’extérieur – n’est pas différente de celle de l’employeur. Le public cible, en l’occurrence les talents recherchés, perçoit une seule et même identité d’une entreprise en tant qu’employeur attractif. Ainsi, établir la marque employeur est plus qu’une action ponctuelle. Il s’agit d’un processus stratégique, dirigé et réalisé dans la continuité.

marque-employeur-branding

La marque employeur agit à l’interne

Premier groupe cible : les employés déjà en poste dans l’organisation. Ils sont les plus importants dans le positionnement de la marque. Pourquoi? Parce qu’ils vivent les valeurs de l’organisation, les font rayonner à l’extérieur. Leur loyauté envers la marque croît avec l’organisation. Ils en deviennent ainsi les meilleurs ambassadeurs. Tout comme les ex-employés qui ont quitté l’entreprise récemment. Tous ont un effet multiplicateur et participent naturellement à susciter l’attention des candidats recherchés.

Transmettre un message solide

Mieux vaut s’attarder à la qualité des points de contact plutôt que sur leur quantité. L’organisation doit les choisir judicieusement, miser sur les plus porteurs et coordonner les différentes actions intelligemment. Un exemple? Une annonce destinée aux diplômés des hautes écoles cible un public fort différent d’une journée d’introduction ou d’une plateforme en ligne pour ex-employés. Dans tous les cas, cependant, le but est le même : transmettre efficacement un message clair et attractif à une audience bien définie.

Favoriser les interactions entre les groupes cibles

La marque employeur est un succès uniquement lorsque les collaborateurs parlent de l’organisation dans le sens voulu. La clé? Permettre le dialogue entre les employés et le groupe cible. À l’ère du Web 2.0 et des médias sociaux, les possibilités sont nombreuses et la portée des messages, décuplée. Or, bien que les organisations y déploient des stratégies étoffées pour commercialiser leurs produits et leurs services, elles oublient trop souvent d’y recourir pour établir le dialogue dans le but de recruter.

Un défi supplémentaire guette les grandes organisations : la rupture entre les actions réalisées du côté du service des ressources humaines et celles menées par les responsables de la communication. Tous doivent se concerter et marcher main dans la main, sans quoi l’image risque d’être affaiblie par un manque d’homogénéité. Une image claire et bien définie suscitera davantage l’attention des employés actuels et des candidats potentiels. 

8 facteurs de succès

  1. Intégrer les ambassadeurs clés : l’image de l’entreprise est portée par les personnes. C’est pourquoi l’organisation doit favoriser la participation de ses cadres et des recruteurs internes et externes.
  1. Assurer la cohérence avec l’image de marque : le positionnement doit être unique, propre à l’organisation. La marque employeur doit nécessairement s’appuyer sur l’image de marque.
  1. Cibler les employés idéaux : la marque employeur n’a qu’un but : atteindre les candidats idéaux. Encore faut-il avoir clairement défini le profil du collaborateur idéal.
  1. Harmoniser les actions des services des ressources humaines et de la communication : seule une stratégie bien définie et unifiée permet de jeter des bases suffisamment solides pour véhiculer une marque employeur efficace.
  1. Oser la différence : pour être remarquée par les bons candidats, l’entreprise doit sortir du lot et se détacher de façon nette de ses concurrents.
  1. De l’interne vers l’externe : les employés actuels sont la première cible de la marque employeur; ils contribuent à la faire rayonner à l’externe et deviennent ainsi de véritables ambassadeurs.
  1. Communication intégrée : chaque point de contact compte et contribue à établir l’identité de l’organisation, tant sur le plan visuel que sur le plan du contenu.
  1. Favoriser l’interaction : pour les collaborateurs, la marque employeur est un moteur et un motivateur pour vivre et renforcer l’image de marque.

Le succès d’une organisation dépend de la force de son positionnement. Les actions de recrutement n’y échappent pas. Besoin d’accompagnement pour établir une stratégie de marque adaptée à la réalité de votre organisation? Sachez vous entourer et faites appel à des experts, adressez-vous à Le saint.

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Tendances en alimentation

Santé, équilibre et tradition au menu pour 2018.

À l’ère où tout va vite et où la santé occupe une place de choix parmi nos priorités, les producteurs et les transformateurs de l’industrie agroalimentaire rivaliseront de créativité pour nous proposer des produits qui répondent à de nouveaux modes de vie.

Voici quelques tendances phares décryptées par le cabinet d’études de marché Mintel et qui pourraient donner une toute nouvelle saveur à vos efforts de marketing et de mise en marché.

1- Le réconfort dans la tradition

Le monde entier est plongé dans l’incertitude et dans le tumulte, tant du point de vue politique que sur les plans social et économique. Pour faire contrepoids, les consommateurs recherchent la sécurité et la stabilité. Ils trouveront du réconfort dans une alimentation basée sur les traditions, sur l’authenticité. Ils aimeront l’artisanal, le « fait main ».

Les consommateurs seraient enclins à en apprendre plus sur l’histoire de la nourriture qu’ils s’apprêtent à manger.

Si leurs propres racines refont surface, ils sont aussi ouverts à goûter les mets internationaux, dans la mesure où ils se rattachent à la tradition. Attention, toutefois : l’objectif n’est certainement pas de retourner dans le passé, mais bien de s’en inspirer, tout en profitant de la commodité que nous offrent les procédés de transformation d’aujourd’hui. L’idée est de se servir d’un produit connu, qui a fait ses preuves, et de le réinventer pour proposer quelque chose de nouveau.

Cette tendance guidera les entreprises de transformation alimentaire au cours des prochains mois. Elle pourrait également orienter leurs choix en ce qui concerne l’emballage. Entre autres, les consommateurs seraient enclins à en apprendre plus sur l’histoire de la nourriture qu’ils s’apprêtent à manger. Par exemple, s’ils optent pour des boîtes de repas à préparer eux-mêmes, ils aimeront obtenir une description du mets et savoir quelle en est la provenance, l’histoire, le parcours.

C’est dans cet esprit que les consommateurs se tournent vers les produits locaux, une tendance lourde, de plus en plus présente chez nous. On souhaite s’approvisionner auprès de producteurs dans un rayon de quelques kilomètres de chez soi, un gage de fraîcheur, d’intégrité et d’authenticité. La technologie vient en renfort pour répondre à cette volonté. Des plateformes web qui permettent aux producteurs et aux consommateurs d’être en relation, telles que maferme.ca, en sont de bons exemples.

2- Les végétaux pour la santé

La tendance végane gagne de plus en plus de terrain auprès des consommateurs désireux de se tourner vers une alimentation plus saine, exempte de produits issus des animaux ou même de leur exploitation. Fruits, noix, légumes, graines sont autant de composantes de leur menu.

Pour répondre à cette demande, on voit, depuis peu, des aliments faits à base de plantes. Il suffit de jeter un coup d’œil du côté des boissons pour le constater. Cette tendance s’intensifiera en 2018, ce qui appellera un positionnement marketing axé sur les bienfaits des végétaux.

Les eaux aromatisées aux fruits et aux plantes tendent à se multiplier dans les rayons des épiceries, tout comme les smoothies et les jus qui allient des fruits, des légumes et des plantes aux vertus bienfaisantes.

3- Haro sur le gaspillage

On estime que le tiers de la production alimentaire de la planète est gaspillé annuellement, ce qui suscite l’indignation aux quatre coins du globe. En réaction à cette situation, en 2016, on a valorisé les fruits et les légumes dits moches, et des campagnes ont été menées afin de convaincre les consommateurs de les acheter.

On commence à en trouver dans les étals des supermarchés, mais il reste du chemin à parcourir. Par ailleurs, certains pays européens ont voté des lois au cours de la dernière année en vue d’empêcher les supermarchés de jeter les surplus de nourriture encore bonne.

Les consommateurs choisiront de se procurer uniquement ce dont ils ont besoin, quitte à ne pas profiter des rabais offerts par les magasins. D’autres joueurs chercheront à innover afin de revaloriser les déchets alimentaires au lieu de les jeter à la poubelle. C’est aussi dans cette tendance qu’on nous propose de plus en plus de recettes et d’idées pour apprêter les restes de table ainsi que les parties d’aliments que nous hésitons habituellement à cuisiner : feuilles, épluchures, etc.

 

4- Gagner du temps

Les aliments qui sont à la fois nutritifs et frais et qui permettent de gagner du temps auront résolument la cote auprès des consommateurs en 2018. Tout le monde vit à un rythme effréné. On ne souhaite pas pour autant sacrifier la santé et le plaisir de bien manger.

C’est pourquoi les « prêts-à-manger » qui allient la qualité et la rapidité gagneront en popularité.

Les produits frais, livrés en moins d’une heure également. L’objectif est toujours, pour le consommateur, de bien manger, tout en limitant le temps de préparation.

La vie en accéléré fait également en sorte que nous prenons moins de temps pour nous attabler. On préférera les collations santé, nourrissantes. Dans les rayons des supermarchés, des aliments apprêtés pour une consommation « sur le pouce », appétissants, nourrissants, offerts dans un format pratique, répondront aux besoins des travailleurs, notamment ceux de la génération Y, soit les 20 à 35 ans.

5- Retrouver le sommeil

Près de la moitié des Américains disent vivre du stress au quotidien et considère que cette situation nuit à leur santé, notamment en altérant la qualité de leur sommeil.

De nouveaux produits alimentaires, toujours dans une perspective d’aliments santé et conçus pour être consommés avant le coucher, devraient être offerts sur le marché au cours des prochains mois, ayant pour promesse de favoriser le sommeil. On pense notamment aux thés et aux boissons faites de camomille, de lavandes et aux plantes réputées pour leurs propriétés relaxantes.

6- Démocratiser la saine alimentation

Les inégalités dans le monde se traduisent inévitablement par l’accès à la nourriture de qualité. Des études démontrent en effet que les problèmes de santé tels que le diabète et l’obésité touchent particulièrement les classes sociales moins fortunées, qui peinent à joindre les deux bouts et qui n’ont tout simplement pas les moyens de payer une nourriture plus saine.

L’industrie alimentaire tentera de mettre en place des moyens de rendre la nourriture saine plus accessible. Ainsi, au Royaume-Uni, une chaîne de supermarchés offre à bas prix des assemblages de fruits et légumes difformes pour nourrir une famille complète. La technologie vient en renfort, notamment avec l’arrivée d’applications qui permettent de repérer les produits au rabais et de les cuisiner.

L’année 2018 apportera son lot de nouveautés dans nos assiettes. En plus d’une préoccupation grandissante pour la santé, on assiste à une recrudescence des modes de consommation plus équilibrés, plus conscients, plus responsables.

Reste à voir de quelle façon les producteurs d’ici réussiront à nous surprendre 😉

Enregistrer

Enregistrer

Le cœur de la marque

Expérience de la marque : revenir à la source.

L’époque où la marque d’une entreprise se limitait à un joli logo et à un slogan est bel et bien révolue. Aujourd’hui, la marque procure une expérience. Son succès repose sur sa capacité à faire vivre une émotion à la clientèle, sur sa pertinence dans la vie des consommateurs. 

Avec l’avènement des médias sociaux, la marque revêt de multiples facettes et s’exprime à travers de nombreux contextes que votre entreprise doit prendre en compte pour sortir de la mêlée. Pour éviter de s’égarer, elle doit définir avec précision le cœur de sa marque.

Le cœur de la marque ou l’essence de votre identité

Le cœur de la marque, c’est en fait la synthèse de tout ce qui forge son identité : valeurs, avantages pour les clients, raison d’être, etc. Bien définis, ces éléments deviennent en quelque sorte votre point de référence. Celui vers lequel votre organisation peut revenir lorsqu’il s’agit d’établir des stratégies et des tactiques de communication. Celui qui guide l’élaboration de vos messages clés afin de s’assurer que ceux-ci transmettent bien l’essence de votre marque.

Les bonnes questions

Pour dégager le cœur de votre marque, vous devez réfléchir à différentes facettes de vos affaires, notamment :

  • Qui est véritablement votre organisation?
  • Quelles sont ses valeurs?
  • Quelle est sa raison d’être?
  • Quelles sont ses qualités, les qualités de ses produits et de ses services?
  • Quels bénéfices offre-t-elle à ses clients?

Donner de la crédibilité à vos communications

En centrant ses communications sur son essence, sur son cœur, votre organisation communiquera de façon plus sincère, plus naturelle. En plus de vendre plus facilement, votre organisation gagnera en crédibilité et en pertinence, et saura mieux se distinguer des autres joueurs de votre marché et toucher vos clients… au cœur!

 

 

Enregistrer

L’authenticité comme stratégie de marketing

Le marketing authentique ou l’art d’établir une relation sincère.

Pour plusieurs, le marketing n’est rien de plus qu’une façon de vendre à tout prix, et ce, parfois par l’entremise d’arguments plus ou moins fondés. Une opération commerciale axée davantage sur la vente d’un produit ou d’un service que sur l’éthique.

Devant cette croyance répandue, plusieurs entreprises évitent d’investir dans une stratégie de marketing, croyant que cela ne correspond pas au type de relation qu’ils souhaitent entretenir avec leur clientèle. Dans le vaste univers du marketing, l’authenticité a-t-elle sa place? Comment déployer une stratégie de marketing authentique? Qu’avez-vous à gagner à établir une relation vraie et sincère avec votre clientèle?

Une question de confiance

Force est d’admettre que la confiance des consommateurs à l’égard de la publicité s’est effritée et que les messages publicitaires n’ont plus beaucoup d’influence sur les comportements d’achat.

Avec l’émergence des médias sociaux, plus que jamais, les consommateurs peuvent s’exprimer et partager leurs expériences.

Par ailleurs, avec l’émergence des médias sociaux, plus que jamais, les consommateurs peuvent s’exprimer et partager leurs expériences, leur satisfaction ou leur indignation avec leurs contacts, leurs amis et leur réseau. Quand une organisation ne tient pas ses promesses, c’est bien souvent une communauté entière qui finit par le savoir. Voilà qui peut coûter cher à une organisation. En argent, certes, mais aussi en capital de sympathie.

Par ailleurs, les consommateurs achètent des produits et des biens non plus toujours par seule nécessité. Si leur cœur balance entre deux marques du même produit, leur choix se portera à coup sûr sur celui qui reflète leurs aspirations, leurs besoins, leurs valeurs. Soucieux de leur santé, ils choisiront du bio, de l’allégé. Épicuriens, ils opteront pour la saveur. Axés sur le développement durable, ils préfèreront plutôt la version équitable ou locale du produit.

Se connaître pour mieux se révéler

L’entreprise qui joue la carte de l’authenticité dans ses communications n’hésite pas à mettre de l’avant les éléments qui lui ont permis de se forger une identité. Ses valeurs, ses motivations, sa vision sont autant d’arguments de vente. Plus encore, ce sont des éléments d’inspiration pour sa clientèle actuelle et potentielle.

Les valeurs, la raison d’être, la personnalité sont les piliers sur lesquels il vous sera possible d’édifier votre stratégie de communication.

Encore faut-il que l’organisation se connaisse. En effet, pour communiquer avec authenticité, votre organisation doit savoir ce qui l’anime et ce qu’elle veut communiquer. Avant d’étoffer une stratégie de marketing, vous avez tout avantage à vous poser les questions suivantes pour déterminer les éléments qui vous sont chers et qui doivent être intégrés à votre marque et, ultimement, à vos communications. Quelques questions pour vous aider à bien les cerner :

  1. Quelles sont les trois valeurs dominantes dans notre organisation?
  2. De quelle façon parle-t-on de notre organisation? Quels qualificatifs reviennent le plus souvent quand il s’agit de la définir?
  3. Quelle est la raison d’être de notre organisation? Pourquoi fait-on ce qu’on fait? Que souhaite-t-on apporter à la société? À nos clients? À la communauté?

Inspirer pour mieux vendre

À partir du moment où vous aurez ciblé ce qui distingue votre organisation, vous serez en mesure de vous donner un fil conducteur qui vous guidera.

Ainsi, il vous sera possible d’établir une stratégie marketing qui correspond au type de relation que vous souhaitez entretenir avec votre clientèle. Cette stratégie et les actions de marketing qui l’accompagnent deviendront plus « naturelles », plus vraies. Dès lors, votre organisation pourra profiter des nombreux avantages qu’offre le marketing pour mieux communiquer et surtout inspirer ses clients qui deviendront, à leur tour, de véritables ambassadeurs.

Besoin d’un coup de pouce pour définir la personnalité de votre organisation? N’hésitez pas à nous contacter dès aujourd’hui!

Notre travail consiste à valoriser et promouvoir les différents visages de votre marque, afin de produire une influence positive facilitant la reconnaissance et la mémorisation.

Nous pouvons vous aider. Contactez-nous.

Enregistrer

Positionnement de marque

Se donner les moyens de voir plus grand et plus loin!

Accroître ses ventes. Démontrer sa valeur. Proposer des produits et des services toujours plus novateurs. Voilà quelques-uns des objectifs que poursuit toute entreprise, quelle qu’elle soit. Voilà aussi pourquoi un positionnement de marque fort devient un incontournable. Et une question de survie.

De survie? Certainement! Aucune entreprise n’est à l’abri de l’apparition d’une concurrence plus innovante, de tendances de consommation qui rendent son produit tout à coup moins attrayant ou d’un contexte économique qui met en péril son existence.

Dans l’univers des affaires, il faut se renouveler constamment, voir plus loin, voir plus haut, voir plus grand. Pour cela parfois, un pas en arrière et une réflexion étoffée ou une analyse juste et lucide s’imposent.

Du temps de réflexion… malgré l’horaire chargé

Gérer le quotidien, c’est bien. Mais gérer à long terme en s’appuyant sur une vision, c’est mieux… et essentiel! Convenons-en : la vie d’une entreprise est loin d’être un long fleuve tranquille.

Or, trop absorbés par leur gestion quotidienne et pris dans le tourbillon des urgences et des opérations courantes, les dirigeants d’entreprises peinent à dégager du temps pour réfléchir à leur positionnement de marque, à leur stratégie, à leur vision. Si bien qu’ils escamotent ces processus quasi indissociables de la croissance.

Positionner une marque nécessite 80 {9672180301d00aca2e89fe96925d92ddc51cd9f38c72d03667c208cec041e374} d’efforts de recherche, d’audits, d’ateliers, d’écoute, et 20 {9672180301d00aca2e89fe96925d92ddc51cd9f38c72d03667c208cec041e374} de talent créatif.

Sans stratégie, point de salut!

L’intervention créative entraînera forcément plus de retombées si elle s’appuie sur une stratégie, sur une vision claire et précise de ce que l’organisation est et veut devenir. À défaut d’une vision, l’entreprise pourra consacrer de l’énergie, du temps et de l’argent à étoffer des concepts créatifs époustouflants qui seront décousus, et par conséquent, confondants pour les consommateurs. Prendre le temps de mener une réflexion basée sur des faits est un investissement qui paiera à coup sûr.

Donner du sens à la création

Manque de temps, budget limité, mauvais timing, occasion à ne pas manquer… Les raisons – fondées ou non – qui poussent les entreprises à se mettre en mode réaction et à créer sans mener une réflexion approfondie pour penser la marque dans son ensemble sont légion! Croyant gagner du temps et de l’argent ou voulant saisir une occasion unique, elles se tournent vers leur agence pour lui confier un mandat de création.

Celle-ci pourra à coup sûr proposer des concepts beaux, créatifs, nouveaux. Mais atteindront-ils leur cible? Parleront-ils à la clientèle visée? Véhiculeront-ils le message approprié? Rien n’est moins sûr…

Les entreprises qui souhaitent bâtir une marque forte se tournent vers une agence qui a des convictions, qui suit une méthodologie, qui a l’expertise pour les accompagner dans leur travail de réflexion quant à leur positionnement. Ce n’est que lorsque cette réflexion est bien menée que la création prend tout son sens et porte réellement ses fruits de la façon souhaitée.

Se remettre en question : un bon réflexe

Les difficultés auxquelles une entreprise peut être confrontée, qu’il s’agisse d’une concurrence féroce, d’un contexte économique morose ou d’un produit qui n’atteint pas la cible voulue, peuvent l’amener à se remettre en question. Y compris à s’interroger sur la clientèle qu’elle vise, sur les prix qu’elle établit, sur ses modes de distribution et ses moyens de communication. Pour plusieurs, il s’agit de colonnes de temple qu’il est parfois difficile de remuer!

Réflexion stratégique + création = équation gagnante

Dans le merveilleux univers du marketing, l’innovation vient d’un judicieux amalgame de réflexion stratégique et de processus de communication. Quand les analystes et les créatifs travaillent de pair, de façon efficace et intelligente, quelque chose de novateur et de pertinent surgit, qui suscitera l’engouement recherché et génèrera les résultats attendus.

Le choc des idées, l’ajout d’un éclairage jeté par les uns et les autres ouvrent de nouvelles voies, suscitent de nouvelles idées.

brainstorming

La marque naît de la réflexion

C’est au moment de l’analyse que la marque naît véritablement. Un regard objectif, un portrait lucide de la situation est nécessaire pour que l’ensemble des possibilités puisse être envisagé, pour que soient trouvés le bon angle, la bonne approche, la façon adéquate de positionner l’entreprise. C’est à ce moment qu’il devient possible de penser à toutes les implications du positionnement qui se détermine.

La cohérence comme force de frappe

Les créateurs de marque ont plus qu’un rôle d’idéation. C’est à eux que revient la tâche de mettre en place les conditions qui confèreront à la marque un positionnement fort, qui suscitera la sympathie, l’attachement. Ce sont eux qui garantissent la cohérence des messages gravitant autour de la marque et qui s’assurent que les changements opérés dans l’entreprise se concrétisent efficacement.

Votre agence doit travailler de façon telle qu’elle déploie la stratégie de marque en amont de la création.

La marque fait l’entreprise, en ce sens qu’elle fera plus que proposer une nouvelle image. Derrière l’image, il y a les messages véhiculés dans la publicité ou sur les réseaux sociaux, mais aussi sa philosophie quant au service offert au client, au suivi de sa satisfaction, à la qualité de ses services, de ses produits, etc. En somme, utilisée judicieusement, exploitée à fond, la marque devient un outil de transformation, de mobilisation, qui rend les entreprises plus performantes et plus rentables, capables de susciter la fierté.

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Mercedes-Benz – Publicité holographique

À l’heure où les réalités virtuelle et augmentée sont populaires, Mercedes-Benz dévoile une affiche publicitaire utilisant un prisme holographique représentant un cycliste dans l’angle mort d’un automobiliste. L’effet est hallucinant.

Pour la nouvelle Classe E équipée d’un avertisseur d’angle mort actif, l’agence Publicis Pixelpark a fait le choix de se servir de l’holographie afin de faire la promotion de ce nouveau dispositif situé à même les rétroviseurs.

Les annonceurs ont compris depuis quelque temps l’intérêt d’utiliser la nouveauté des hologrammes pour créer le Buzz autour de leur marque.

 

agence-branding-le-saint-promotion-mercedes-benz-2 agence-branding-le-saint-promotion-mercedes-benz-3 agence-branding-le-saint-promotion-mercedes-benz-4 agence-branding-le-saint-promotion-mercedes-benz-5 agence-branding-le-saint-promotion-mercedes-benz-6 agence-branding-le-saint-promotion-mercedes-benz-7

Switch by AXA – L’assurance attractive !

Switch by AXA : Un programme d’assurance expressément conçu pour les 18 – 29 ans.

Les jeunes adultes ont tendance à croire que les assureurs ne se soucient pas de leurs préoccupations; parmi les nombreuses offres promotionnelles proposées par ceux-ci, rares en effet sont celles qui répondent à leurs besoins.

Les tendances observées démontrent que les jeunes sont à la recherche d’autonomie, d’indépendance et de sécurité financière. Devant un tel constat, AXA a conçu, en France, une panoplie de garanties et de services intégrant des solutions spécialement adaptées aux jeunes français de 18 à 29 ans (réduction sur le déménagement, les travaux de peinture et rénovation…)

Une campagne digitale pour aider les jeunes à y voir plus clair.

#QuandTuVisAu6ème : un hashtag pour partager ses galères sur les réseaux sociaux

La campagne digitale #QuandTuVisAu6ème, réalisée par l’agence Marcel, a pour but d’inciter les jeunes à partager avec humour, sur Facebook, Twitter et Instagram, toutes les galères vécues en habitant au 6e étage sans ascenseur.

Pour bonifier la campagne : l’opération #INSTASWITCH

Voici une autre belle opération de street marketing orchestrée à même la rue et sur les réseaux sociaux dans le but de démontrer aux jeunes que Switch by AXA est différent des autres assureurs en offrant de l’assurance à utiliser tout de suite.

instaswitch-buzz

Pour gagner, il suffit de prendre une photo et de partager sur les réseaux sociaux avec le hashatg #INSTASWITCH. Une belle opération marketing créative !

instaswitch-buzz-2

Pour illustrer cette envie d’instantanéité, Switch by AXA a créé des panneaux sur lesquels apparaissent des peintres, déménageurs et menuisiers dont les services sont à emporter immédiatement.

Objet publicitaire : La bière !

Voici une sélection de campagnes publicitaires de bières où les agences de publicité ont trouvé des idées plus ingénieuses que l’utilisation de la femme comme objet publicitaire.

Oui oui, il y a des publicités de bières qui n’exploitent pas les attraits de la femme comme concept. Nous croyons à publicité intelligente, et vous ?

Founders-objet-publicitaire

tatra-objet-publicitaire-

objet-publicitaire-Tatra-Beer

 nowopen_objet-publicitaire

objet-publicitaire-_guiness

objet-publicitaire-janrambousek

janrambousek_starobrno_objet-publicitaire

objet-publicitaire-heineken

 

objet-publicitaire-heineken-artistics

 

objet-publicitaire-rugby

 

objet-publicitaire-shake2

 

objet-publicitaire-my-friend

 

Publicité moche, mais bon pour toi.

Nous aimons cette campagne de publicité moche de la bannière L’Intermarché de Provins située en France.

Afin de lutter contre le gaspillage alimentaire et pour vanter les mérites des fruits et légumes aux formes disgracieuses, le supermarché a mis en vente des produits « moche ». Les consommateurs ont été par la suite sensibilisés au bon goût de ces produits avec des dégustations de jus d’orange et de soupes de carotte moche.

Moche, campagne de publicité d'Intermarché - orange Moche, campagne de publicité d'Intermarché - Obergine Moche, campagne de publicité d'Intermarché - citron Moche, campagne de publicité d'Intermarché - carotte Moche, campagne de publicité d'Intermarché Moche, campagne de publicité d'Intermarché - intérieur Moche, campagne de publicité d'Intermarché - patate